Hépatites

Définitions

Hépatite virale

Le mot «hépatite» signifie inflammation du foie. Elle peut être causée par un virus, la graisse dans le foie, l’alcool, les drogues ou certains états médicaux. Lorsque l’hépatite est causée par un virus, l’état s’appelle hépatite virale.

Le foie

Après la peau, le foie est le plus grand organe du corps et est situé immédiatement sous la cage thoracique du côté droit de votre corps. Il est comme un grand filtre; le sang le traverse pour y être nettoyé. Cet organe est aussi la principale manufacture du corps transformant les nutriments présents dans les aliments. Après la digestion, les nutriments des aliments se rendent au foie où des choses importantes surviennent comme la fabrication des protéines et des facteurs de coagulation qui aident à guérir les coupures et autres blessures. Il maintient aussi des substances comme les hormones, le sucre et le cholestérol à des taux équilibrés dans le corps. De même, le foie décompose les toxines présentes dans l’alcool et les drogues.

Virus de l'hépatite A (VHA)

L’hépatite A est observée le plus souvent dans les pays où les aliments et l’eau pourraient être contaminés à cause de mauvaises pratiques hygiéniques. Cependant, il survient parfois des éclosions occasionnelles d’hépatite A au Canada. L’hépatite A n’entraîne pas une maladie chronique mais il s’agit d’une infection possiblement grave chez les personnes âgées et chez les personnes atteintes d’une maladie du foie chronique. Si vous êtes né dans un pays où l’hépatite A est courante, vous avez probablement déjà été infecté par le VHA. La bonne nouvelle est que, une fois que vous avez été exposé au VHA et avez guéri, vous avez développé une protection à vie contre la maladie ce qui signifie que vous ne contracterez plus jamais l’hépatite A.

Modes de transmission

  • L’hépatite A est transmise par un contact étroit avec une personne infectée, ou en mangeant des aliments ou en buvant de l’eau contaminée par le VHA. Comme le virus est présent dans les selles des personnes infectées, le fait de manger des aliments préparés par une personne infectée qui ne se lave pas les mains correctement après avoir fait ses besoins, est une façon de contracter le virus.
  • Manger des fruits de mer et des crustacés crus ou insuffisamment cuits provenant d’eau polluée par des eaux usées ou en mangeant des salades rincées dans de l’eau contaminée sont d’autres façons de s’infecter.
  • Le partage d’accessoires utilisés pour les drogues illicites ou les relations sexuelles avec une personne infectée peuvent aussi vous donner l’hépatite A.

Symptômes

Ce ne sont pas toutes les personnes infectées par le VHA qui présenteront des symptômes. Les enfants d’âge préscolaire souvent n’ont pas de symptômes et en général, les enfants présentent des symptômes plus légers que ceux des adultes. Les symptômes peuvent survenir 15 à 50 jours après votre premier contact avec le VHA.

Les symptômes typiques d’une infection VHA aiguë incluent :

  • fatigue,
  • nausées et vomissement,
  • inconfort abdominal,
  • jaunisse (jaunissement du blanc des yeux et de la peau),
  • urine foncée,
  • fièvre basse,
  • perte d’appétit.

Plus vous êtes âgé lorsque vous contractez le VHA, plus vous êtes susceptible de présenter des symptômes plus graves. Certaines personnes se sentent malades durant une ou deux semaines tandis que chez d’autres les symptômes peuvent persister durant plusieurs mois. L’hépatite A entraîne rarement la mort. Cependant, les personnes atteintes d’une maladie du foie chronique pré-existante, incluant l’hépatite B et l’hépatite C chroniques, présentent un risque plus élevé de complications graves à cause de cette infection.

Dépistage

Ce fait par prise de sang. Le virus peut être dormant plusieurs années avant de se manifester.

Traitements

Il n’y a pas de traitement médicamenteux pour l’hépatite A. La maladie suivra son cours et une personne infectée se rétablira complètement mais le temps de récupération varie d’une personne à l’autre. La guérison d’une infection par ce virus signifie que vous êtes protégé à vie contre cette infection.

Il existe un vaccin sûr et efficace qui peut vous protéger contre l’hépatite A. Il est habituellement administré en deux doses à six mois d’intervalle. Il vous protégera pendant 20 ans environ. Un vaccin combiné contre l’hépatite A et l’hépatite B est aussi disponible. Comme 40% des cas rapportés d’hépatite A surviennent chez les voyageurs, il est conseillé de se protéger avec un vaccin contre le VHA six semaines avant de partir en voyage.


Virus de l'hépatite B (VHB)

L’hépatite B est présente partout dans le monde. Dans les régions où l’hépatite B est la plus courante comme les pays en Asie et en Afrique, au moins une personne sur cinq peut être infectée par ce virus. L’hépatite B est une infection beaucoup plus grave que l’hépatite A. Plusieurs personnes guériront complètement d’une infection par le VHB mais certaines personnes peuvent porter ce virus toute leur vie et leur foie sera lentement endommagé avec le temps. L’hépatite B chronique est une maladie «silencieuse» car souvent il n’y a aucun symptôme jusqu’à ce que le foie soit gravement endommagé. Il n’y a pas de guérison pour l’hépatite B chronique. : elle peut seulement être contrôlée par les traitements présentement disponibles. Heureusement, un vaccin sûr et efficace existe pour empêcher que vous ne contractiez cette infection.

Modes de transmission

Une personne atteinte d’une hépatite B aiguë ou chronique peut transmettre l’infection à d’autres personnes par son sang et d’autres liquides corporels ou par contact sexuel. Le VHB peut être présent surtout dans le sang, le sperme et le liquide vaginal d’une personne infectée. La salive est aussi un liquide corporel mais la concentration du virus est de 1000 à 10 000 fois moindre que dans le sang. Les façons dont l’hépatite B est transmise sont semblables à celles de l’hépatite C, mais le niveau de risque est quelque peu différent.

Symptômes

Ce qui vous arrive dépend grandement de l’âge auquel vous avez d’abord été infecté par le VHB et comment votre système immunitaire compose avec le virus. Si vous êtes infecté à l’âge adulte, vous pouvez présenter une maladie brève avec des symptômes légers à modérés comme jaunisse, urine foncée, fatigue, inconfort abdominal et perte d’appétit. Adulte, vous avez 95% de chances de vous débarrasser complètement de l’infection et de développer une protection à vie contre ce virus. L’infection aiguë entraîne rarement (chez moins de 1% des cas) une maladie grave exigeant une greffe du foie.

La plupart des bébés et des enfants exposés à ce virus ne présentent jamais de signes ni de symptômes. Malheureusement, ils sont plus susceptibles de devenir porteurs du VHB toute leur vie parce que leur système immunitaire est incapable de combattre et de se débarrasser du virus. Dans ces cas-là, les infections chroniques sont souvent décelées ou «découvertes» que très tard dans la vie lorsque la personne présente une maladie grave du foie.

L’hépatite B chronique passe par différents stades qui montrent aussi si votre corps compose bien avec le virus. La plupart des personnes atteintes d’une hépatite B chronique présentent une maladie inactive et demeurent en santé mais environ une personne sur quatre présentera une maladie active qui peut entraîner une cirrhose, une insuffisance hépatique et un cancer du foie.

L’expression «porteur en santé» pour les personnes présentant une maladie inactive est un vieux concept trompeur et il ne faut pas utiliser cette expression. Nous savons maintenant que les personnes en santé avec une maladie inactive peuvent toujours présenter un risque de réactivation du virus surtout lorsque leur système immunitaire est affaibli par les médicaments comme la chimiothérapie ou par d’autres infections virales. Vous devez être traité si vous avez une maladie active continue qui cause beaucoup de dommage à votre foie ou si vous devez prendre des médicaments qui affaibliront votre système immunitaire.

Dépistage

Comme l’hépatite B n’a pas de symptômes avant que votre foie ne soit très endommagé, un test sanguin est la seule façon pour votre professionnel des soins de santé de savoir si votre hépatite B est active ou inactive, et d’offrir un traitement si nécessaire. Pour aider votre professionnel des soins de santé à suivre la façon dont votre maladie évolue avec le temps, vous devrez subir des tests de sang aux six à douze mois durant toute votre vie. Si vous recevez un traitement pour l’hépatite B, un test aux trois à six mois est très important pour savoir comment vous y réagissez.

L’hépatite B est aussi une maladie «dynamique» en ce sens qu’elle peut passer d’une maladie active à une maladie inactive et vice versa. C’est aussi une maladie complexe et il peut être compliqué d’interpréter les résultats des tests. Votre professionnel des soins de santé peut avoir besoin de plusieurs résultats de tests sanguins pour comprendre l’état de votre maladie.

Traitements

Cette hépatite peut se guérir d’elle-même dans 90% des cas. Elle peut se traiter avec des médicaments. Il faut se faire suivre par un médecin, se reposer, bien s’alimenter, s’abstenir de consommer des drogues et de l’alcool pour éviter d’aggraver l’atteinte du foie.  Certaines personnes restent porteuses du virus et peuvent le transmettre.

Au Québec, le vaccin contre l’hépatite B est offert gratuitement à tous les enfants de la 4e année du primaire ainsi qu’à plusieurs groupes cibles d’adultes.


Virus de l'hépatite C (VHC)

L’hépatite C est un virus qui infecte le foie, causant des dommages à cet organe important. On appelle ce genre de dommages la fibrose lors des stades précoces et la cirrhose lors des stades avancés. Au fil du temps, le foie endommagé cesse de fonctionner aussi bien que normalement. Dans les cas graves, la cirrhose peut causer une insuffisance hépatique ou un cancer du foie. Après avoir été infecté par l’hépatite C, le corps tente de lutter contre le virus. Chez certaines personnes, il réussit à se débarrasser du virus. Si le virus est encore présent six mois plus tard, l’infection devient chronique et reste dans le corps. Il est possible de guérir l’hépatite C, car le traitement peut réussir à éliminer complètement le virus. Mais il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C, et le corps ne développe aucune protection contre le virus. Il est donc possible d’être infecté de nouveau par l’hépatite C.

Modes de transmission

  • Par le sang lors de partage de matériel d’injection ou d’inhalation de drogues ainsi que lors d’un tatouage ou d’un perçage avec du matériel contaminé;
  • Lors de pratiques sexuelles avec présence de sang;
  • Par contact de sang à sang;
  • Lors de l’utilisation de rasoirs ou de brosses à dents contenant du sang contaminé;
  • La transmission d’une mère au fœtus pendant la grossesse;
  • Lors d’une transfusion sanguine dans des conditions non sanitaires.

Symptômes

  • Souvent il n’y a aucun symptômes;
  • Dans certains cas, l’hépatite C peut causer de la fatigue, une perte d’appétit, des selles pâles et l’urine foncée, des maux de cœur ou de ventre, une jaunisse;
  • Sans traitement, il est possible de développer une fibrose, une cirrhose ou un cancer du foie.

Dépistage

  • Test sanguin 8 à 9 semaines après exposition.
  • Fibroscan ou biopsie : pour mesurer l’évolution de la maladie chez la personne atteinte.

Traitements

  • Chez certaines personnes le virus peut disparaître de lui-même (15% à 25% des cas). Il faut beaucoup de repos, manger santé et limiter l’alcool et les drogues.
  • On peut guérir de l’hépatite C dans la plupart des cas. La guérison ne protège pas d’une réinfection.
  • Le taux de réussite du traitement (combinaison avec Interferon) se situe autour de 50%. L’Interferon peut avoir des effets sur la santé mentale.
  • De nouveaux traitements (sans Interferon) ont des taux de réussite supérieurs.

D’autres virus de l’hépatite

  • L’hépatite D est causée par un virus qui infecte exclusivement les personnes porteuses du virus de l’hépatite B. À l’instar d’autres co-infections, la combinaison des hépatites B et D provoque plus de dommages au foie que l’hépatite B seule.
  • L’hépatite E se transmet de la même façon que l’hépatite A, c’est-à-dire par contact avec des matières fécales contaminées. Peu fréquente en Amérique du Nord, on observe l’hépatite E en Asie du Sud et en Afrique du Nord.
  • L’hépatite G est causée par un virus à ARN qui ressemble au VHC. Le virus est transporté par le sang, mais il ne provoque pas de maladie et peut coexister avec d’autres types d’hépatites. Aucun traitement n’est nécessaire contre l’hépatite G.

Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30. Notre équipe se fera un plaisir d’être à l’écoute afin de vous offrir les services appropriés.

info@mainsbsl.qc.ca 

Besoin d'aide ? Appelle-nous
1-418-722-7432