Exploration du genre en temps de pandémie

Mains BSL Communauté LGBT+ Laisser un commentaire

On ne peut pas le nier, la pandémie de la covid-19 a modifié nos quotidiens depuis près d’un an. On peut penser à la transition vers les services numériques par différents organismes, entreprises et même dans les services publics. Toutefois, la pandémie et spécifiquement le confinement ont impacté nos vies sur différentes sphères.

Entre l’apprentissage de chorégraphie et le développement des connaissances en mélomanie, on parle moins de l’impact de la pandémie sur la découverte de soi dans son expression de genre. Pourtant, le confinement a eu un impact directement sur la vie de plusieurs personnes qui ont eu le temps de se questionner sur la façon dont il exprime leur genre socialement.

Pour simplement avoir ensemble les mêmes notions, l’expression de genre se définit par la façon dont l’on exprime son genre socialement que ce soit par des vêtements, du maquillage, des accessoires ou par les mots que l’on utilise pour se décrire aux autres.

Ainsi, pendant le confinement, la peur d’être jugé pour notre apparence tombe lorsqu’on se retrouve seul avec soi-même. On peut tenter une nouvelle palette de maquillage acheté par Internet, l’apprentissage de la démarche avec des talons hauts ou la visualisation de soi avec une barbe. Ainsi, certaines personnes ont découvert qu’une expression de genre différent que celle exprimée avant la pandémie et celle-ci leur plait et ressemble davantage.

Toutefois, certaines personnes ont vécu ou vivent le confinement avec des personnes qui ne les mettent pas à l’aise d’explorer leur expression de genre. Dans le peu d’intimité physique possible, elles vont se cacher pour tenter d’explorer leur genre. La réception de colis avec des articles pouvant les aider dans l’expression de genre peut amener de l’anxiété si une personne dans la cohabitation découvre le colis avant eux.

Par contre, dans certains cas, le fait d’être en confinement avec la famille a ouvert des discussions sur la réalité de certaines personnes qui exploraient leur genre à l’extérieur du milieu familial avant le confinement. Aussi, plusieurs émissions québécoises ont récemment abordé les notions de normes de genre et tenté de faire tomber les stéréotypes de genre. Cette représentation a apporté l’ouverture de discussion entre les gens de mêmes maisonnées.

D’autres ont découvert la création d’avatars dans les jeux vidéo pour exprimer et explorer le genre. Il n’est pas rare de voir des amateurs et amatrices de jeux vidéo créer un monde qu’ils leurs font du bien et qu’ils leurs ressemblent. Ainsi, l’expression de genre dans les jeux vidéo est aussi une possibilité pour se permettre d’être soi-même.

Dans l’ensemble, le but d’explorer son genre est surtout pour se permettre d’être soi-même et de découvrir ce qui nous représente le mien et nous fait du bien. Il est sûr que le confinement n’est pas la situation qui plaît à plusieurs personnes. Toutefois, le confinement a permis à plusieurs personnes de se questionner sur différents aspects de leurs vies que ce soit dans leurs études, travails, intérêt ou même dans leur expression de genre.

Andy Cyr
Agent LGBT+ et pair-aidant

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *