La PrEP

Mains BSL ITSS Laisser un commentaire

Réflexion par MAINS BSL

Depuis l’automne passé, j’entends constamment parler de la PrEP. D’habitude, c’est par l’organisme MAINS BSL qui est bien implanté dans la collectivité rimouskoise que l’information survient. Il faut dire que nous avons la chance d’avoir un centre de documentation très enviable. Que tu sois membre, bénévole ou employé, l’information circule et les nouveautés en matière de VIH et d’ITSS sont accessibles. Pourtant, pour une fois, c’est du public que j’ai entendu parler de la PrEP. Il faut dire que je suis un HARSAH qui a beaucoup d’amis. Qu’elle est cette pilule miracle dont mes amis me parlaient avec tant d’éloquence?

Tout d’abord, voici quelques définitions.

PrEPAcronyme anglais pour prophylaxie préexposition sexuelle, ce qui veut dire qu’un ensemble de mesures sera pris pour prévenir l’apparition d’une maladie.
HARSAH Hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (forme la plus souvent utilisée)
HARASAHHommes ayant des relations affectives et sexuelles avec d’autres hommes
ITSSInfection transmissible sexuellement et par le sang
Séronégatif Qui n’a pas le VIH

Disponible pour la première fois en 2010, c’est en Europe que sa popularité devient incontestable. La France, l’Angleterre, la Belgique et le Portugal, pour ne nommer que ceux-ci deviennent des utilisateurs de la PrEP. En 2014, le centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) recommande la PrEP et crée des directives précises pour sa prescription. De l’Europe, passant aux États-Unis à chez nous, qu’en est-il de notre réalité rimouskoise?

Afin d’en apprendre davantage, j’ai décidé de me rendre en personne à la Clinique ITSS de l’hôpital de Rimouski.

Sur le chemin, je m’instruis en lisant la généreuse documentation offerte à MAINS BSL. Elle vient entre autres de l’organisme CATIE, véritable source officielle canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C. J’y apprends que la PrEP est destinée aux personnes séronégatives ayant des relations sexuelles à risque de contracter le VIH.

Ce fameux risque et je dirais le principal d’entre tous, est celui de ne pas utiliser le condom.

De plus, parmi ces risques de contracter le VIH ou d’autres ITSS, nous avons celui du nombre de partenaires sexuels.

Bref, soyons clairs! Plus tu baises avec plusieurs individus sans te protéger, plus tu es à risque.

La PrEP est considérée comme l’un de ces moyens hautement efficaces mis à notre disposition pour contrer le VIH. Cela rend l’affaire vraiment attractive ne trouvez-vous pas? Et si je vous disais qu’elle n’offre aucune protection contre les autres ITSS comme la chlamydia, la gonorrhée et l’herpès. Sachez que la PrEP ne vous protégera pas des hépatites A,B et C. Il est donc important de promouvoir le port du condom.

Ouin, je lis ça et je me dis que je devrais bien m’informer, car il me semble y avoir beaucoup trop d’enjeux. Après tout, je veux avoir du « safe sex » le plus longtemps possible dans ma vie.

J’arrive donc à la Clinique ITSS de l’hôpital de Rimouski. L’infirmière me reçoit avec gentillesse et je prends place. Comme convenu, je dois effectuer un test de dépistage VIH-ITSS. En tant qu’agent psychosocial de MAINS BSL et ayant plusieurs dossiers LGBT+ entre les mains, j’ai considéré l’importance de vivre l’expérience à fond!

Mon but est d’inciter les bons comportements.

Pour le test, c’est hyper simple, une prise de sang et deux prélèvements dans les….heu!

Ma présence a pour but de connaitre la réalité de la PrEP à Rimouski. Voici ce que j’y apprends. Lors de la première rencontre, l’infirmière fera une collecte de données et devra observer certains critères pour que la PrEP soit offerte.

« Il y a deux écoles de pensées…Certains médecins affirment que les utilisateurs de la PrEP peuvent devenir résistants aux médicaments ou certains médecins croient qu’il faut à tout prix traiter les HARSAH pour éviter la propagation du VIH »

Je comprends que la PrEP n’est certainement pas une solution miracle. Efficace ne veut pas dire infaillible et en matière de santé sexuelle, la réflexion sur la transmission des infections me turlupine toujours. Ce n’est pas à prendre à la légère.

« Pas accessible pour tout le monde » relance l’infirmière.

En effet, l’infirmière va se prévaloir de son jugement clinique basé sur la collecte de données (un questionnaire santé orienté sur ta vie sexuelle en considérant tes antécédents et les risques encourus). C’est pour cette raison que les HARSAH sont privilégiés pour recevoir la PrEP, puisqu’ils sont fortement exposés aux risques de contracter le VIH et d’autres ITSS. Mais en somme, vous avez des relations sexuelles à risque, sans condom et ayant beaucoup de partenaires, l’infirmière de la Clinique ITSS va sans doute vous parler de la PrEP. Avant toute chose, sachez qu’un test sanguin sera obligatoire pour qu’un médecin, affilié à la clinique, puisse ordonner une prescription. Cette étape est importante, car vous devez d’être séronégatif pour vous prévaloir du traitement. De plus, le sang révèlera certains aspects tels que la santé de vos reins. La PrEP peut être agressive pour votre corps. Les effets secondaires varient d’une personne à l’autre passant de la nausée à la diarrhée. Dans certains cas, la PrEP peut nuire au foie, aux reins et aux os. Il est primordial d’être suivi par un médecin. En règle générale, les effets secondaires se normalisent après l’exposition à la PrEP.

Si vous acceptez ce traitement préventif, une documentation vous sera remise.

En conclusion…

La PrEP, prophylaxie préexposition sexuelle est utilisé en prévention au VIH et il ne sauve pas de vie. Je la considère comme un excellent outil mis à notre disposition. Dans la mesure où la vie me suggère tant d’objets du désir, le mot d’ordre restera, PRÉVENTION. L’une des façons d’y arriver à un épanouissement complet est d’être bien informé. La PrEP est utile pour la prévention du VIH, mais non efficace contre les autres ITSS. Maintenant, que j’en sais plus sur le sujet, je me sens mieux armé pour faire les bons choix.

Je repars de mon rendez-vous en me disant que la principale mesure de prévention restera l’instruction et l’éducation. Je suis très satisfait de ma rencontre avec l’infirmière et j’ai adoré le service offert par la Clinique ITSS.

Et pour ce qui de mon test…ben tout est parfait! La prise du rendez-vous s’est faite facilement au téléphone et l’infirmière étant calme et assurée, mon anxiété fut vite dissipée. Globalement, mon expérience du dépistage VIH-ITSS à la clinique ITSS de l’hôpital de Rimouski fut plaisante et très instructive.

Vous pouvez joindre la Clinique ITSS de l’hôpital de Rimouski au : 418 724-8338.

MAINS BSL encouragera toujours, comme il l’a fait durant ses 24 dernières années, le port du condom.

Vous êtes un HARSAH ou vous souhaitez simplement discuter de l’utilisation de la PrEP, sachez que MAINS BSL peut vous aiguiller sur ce sujet.

N’hésitez pas à communiquer avec nous au 418 722-7432 et demandez Steeve.

La PrEP en vrac…

  • La PrEP est prescrite pour les personnes séronégatives ayant des relations sexuelles à risque dans le but de réduire la menace d’infection au VIH. On la nomme : pilule anti-VIH
  • Pour être efficace, la PrEP doit être en quantité suffisante dans ton corps. Prendre le médicament, 10 min avant une relation sexuelle à risque est non-efficace. Il est important de suivre les recommandations du médecin.
  • Être anti-VIH ne veut pas dire anti-ITSS. Il est important de prendre la PrEP en combinaison avec les autres moyens de prévention.
  • PrEP = suivi aux trois mois à ta Clinique ITSS
  • Vous pouvez prendre la PrEP tous les jours ou à l’occasion.
  • La PrEP est accessible, mais pas gratuite, vérifiez auprès de vos assurances. Une prescription de 30 pilules peut coûter jusqu’à 995$

Les sources utilisées dans cet article sont :
CATIE : https://www.catie.ca/fr/accueil
MAINS BSL : http://www.mainsbsl.qc.ca/

Un merci tout spécial à Jessica Fournier, l’infirmière de la Clinique ITSS de l’hôpital de Rimouski, qui a répondu à mes questions.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *